À CANCER ÉGAL,
COMBAT ÉGAL

Mon histoire

Chanceuse dans ma malchance! Voici comment je décris ce qui m’est arrivé.
Chanceuse d’habiter au Québec où les soins de santé sont excellents malgré certaines ratées. En effet, j’effectuais un voyage d’aide humanitaire  au Bénin lorsque ma maladie s’est manifestée et si j’avais été béninoise, je serais possiblement décédée d’une pneumonie sans jamais avoir de diagnostic de leucémie atypique.
Chanceuse de m’être rendu à la greffe et d’avoir eu un donneur. En effet, mon parcours fut parsemé d’obstacles: récidive, chirurgie, infection à haut risque de décès, et complications diverses. Un bénéfice secondaire de cela, j’ai retrouvé ma taille de jeunesse!
Chanceuse de vivre cette épopée à l’âge où mes enfants sont autonomes, ma carrière terminée. Chanceuse d’avoir d’avoir été si bien entourée par ma famille et mes amis.Chanceuse d’avoir reçu des soins par des gens compétents et tellement humains.
Chanceuse de pouvoir profiter de la vie et de savourer le moment présent .

Mises à jour

  • Quelques renseignements plus précis sur toute cette aventure:

    J’ai reçu un diagnostic de leucémie indifférencié en octobre 2016. Une première chimio d”octobre 2016 à avril 2017, une récidive deux mois plus tard impliquant une nouvelle chimio et une chirurgie,  5 mois d’hospitalisation pour traiter une infection grave, d’autres chimio pour éviter une récidive et finalement le 13 mars 2018, je reçois la greffe de moelle osseuse tant espérée.

    Depuis, je reprends progressivement mes activités d’entrainement physique, de yoga, de peinture et de bénévolat.

  • Chanceuse dans ma malchance! Voici comment je décris ce qui m’est arrivé.

    Chanceuse d’habiter au Québec où les soins de santé sont excellents malgré certaines ratées. En effet, j’effectuais un voyage d’aide humanitaire  au Bénin lorsque ma maladie s’est manifestée et si j’avais été béninoise, je serais possiblement décédée d’une pneumonie sans jamais avoir de diagnostic de leucémie atypique.

    Chanceuse de m’être rendu à la greffe et d’avoir eu un donneur. En effet, mon parcours fut parsemé d’obstacles: récidive, chirurgie, infection à haut risque de décès, et complications diverses. Un bénéfice secondaire de cela, j’ai retrouvé ma taille de jeunesse!

    Chanceuse de vivre cette épopée à l’âge où mes enfants sont autonomes, ma carrière terminée. Chanceuse d’avoir d’avoir été si bien entourée par ma famille et mes amis.Chanceuse d’avoir reçu des soins par des gens compétents et tellement humains.

    Chanceuse de pouvoir profiter de la vie et de savourer le moment présent .

     

     

Illustration du profil de Marie-José Filion
Date de naissance

septembre 21, 1953

Origine ethnique Pourquoi est-ce important?

À cause de l’ADN.
Les meilleurs donneurs sont habituellement ceux qui partagent le même patrimoine génétique que le patient. C’est la seule situation dans le monde où on peut dire que la race importe vraiment.

Canada

Pays

Canada

Status

Survivant

Diagnosis date

il y a 2 ans et 5 mois

Date de greffe

2018-03-13

Maladie

Leucémie atypique indifférenciée

Partager