Fair Fight
For All

Francois Lucas Alzate

Full Name

Francois Lucas Alzate

Birthday

March 1, 1991

Ethnicity Why does this matter?

One reason: DNA.
The best donors tend to come from the same ethnic gene pool as the patient. It’s actually the only situation in the world where race legitimately matters.

Colombia, France, Serbia and Montenegro

Biography

L’été de mes 22 ans, je venais de finir mon Baccalauréat en Économie et je sentais que j’allais passer l’été de ma vie. Je menais une vie saine et me sentais à l’abri des malheurs. Cependant, un ouragan m’attendais.
 
Voici l’histoire de mon cheminement vers la guérison après un diagnostic de Leucémie Myéloïde Aiguë  (LAM). Tout débute avec une cellulite au pied gauche. Cette douloureuse était insoutenable et m’obligeait à quitter soudainement mon travail pour me rendre à l’hôpital. C’est une infection pense-t-on. Cette infection récidive la semaine suivante et encore celle d’après. Suite à une prise de sang à l’Hôpital Maisonneuve Rosemont, on constate mon taux de globules blancs anormalement élevé et on remarque que j’ai des cellules qui ressemblent à des cellules leucémiques. Je suis interné aux urgences et le lendemain on me fait une biopsie de moelle. Deux jours plus tard, on m’apprend que j’ai une leucémie aiguë et qu’il faut débuter les traitements le plus rapidement possible. Je sens qu’un train vient de me passer dessus.
 
Ces deux journées sont marquées par la peur de la mort qui me hante encore maintenant. J’ai vécu des moments difficiles, j’avais l’impression que c’était la fin. Heureusement, Dre Bernard m’explique que ma maladie est mortelle, mais curable. Réconforté par ses paroles et les miens, je me laisse emporter avec foi dans le tourbillon de la chimiothérapie.
 
Le mois suivant a été le plus éprouvant de ma vie: être en isolement à l’hôpital en recevant mes traitements de chimiothérapie. Être confiné pendant un mois dans une chambre et être coupé du monde me donnait la sensation que ce monde tournait très bien sans moi. C’est une chance inouïe d’être si bien entouré de ma famille et mes amis. Finalement, on m’a déclaré en rémission et j’ai pu retourner à la maison.
 
Après onze mois de bonheur, une mauvaise nouvelle tomba encore! Le cancer était revenu. Je me sentais perdu.  J’ai ressenti de la colère, de l’injustice et du déni. Connaissant les statistiques, j’ai gardé confiance que la chimio me ramènerait en rémission temporaire et ce qui fut le cas heureusement. Suite à la chimio, le médecins m’ont dit que je devais subir une greffe de moelle osseuse si je voulais survivre à la maladie. J’ai dû patienter avant de trouver un donneur et malheureusement aucun donneur adulte était parfaitement compatible avec moi. Heureusement, j’ai pu participer à une recherche clinique et bénéficier du protocole UM171. J’ai reçu le sang de deux cordons ombilicaux différents. Grâce à la générosité de ces deux mamans et à la science,  je m’en suis sorti. Le traitement fut néanmoins difficile, mais je suis vivant!
 
Cela fait déjà huit mois depuis la greffe et aujourd’hui, je me sens bien. Je peux faire de l’exercice et sortir un peu. Je n’ai pas encore cessé la médication, cependant ma qualité de vie s’améliore de jour en jour. Ma famille, mes amis, la science, les gens de l’Hôpital Maisonneuve Rosemont ainsi que le don des deux cordons ombilicaux ont été indispensables dans ce processus de guérison.

Viva la Vida

Lives in

Canada

Status

Survivor

Diagnosis date

4 years, 10 months ago

Illness

Acute Myeloid Leukemia