en

AIDEZ UN MALADE À EMBRASSER LA VIE

SWAB THE WORLD

AIDEZ UN MALADE À EMBRASSER LA VIE

On se présente

Un beau mélange de compassion et d’action

NOTRE FONDATION DÉPLACE DES MONTAGNES

On vient en aide à ceux qui luttent contre une maladie du sang en diversifiant le registre mondial des donneurs de cellules souches.

Notre mission

Que chaque malade trouve son donneur. point.

La Fondation Swab The World est née du désir de redonner le pouvoir aux malades des quatre coins de la planète grâce à l’agilité, les technologies et les médias.

Plus qu’une simple plateforme de recrutement de donneurs, Swab the World offre les bons outils et les bons mots aux malades du monde entier, pour qu’ils puissent mener une campagne de recrutement fructueuse tant locale qu’internationale.

Grâce à notre plateforme, les malades en quête d’un donneur peuvent se faire entendre, diriger les donneurs qualifiés vers le bon registre, et tisser des liens avec des gens qui traversent la même épreuve.
Du vrai monde, une vraie force de frappe, du vrai changement.

DEVENIR donneur DEVENIR donneur DEVENIR donneur

NOTRE RAISON D’ÊTRE EN 4 TEMPS

PROVOQUER LE CHANGEMENT

NOTRE HISTOIRE Prendre le taureau par les cornes

Une rencontre déterminante

UNE AMITIÉ QUI SAUVE DES VIES

Tout commence en 2005 quand Mai Duong (prononcer “Maille”, pas “Mé”) et Christiane Rochon se rencontrent dans l’une des plus grandes agences de publicité du Canada. Mai est immédiatement attirée par la personnalité extravertie de Christiane, et Christiane a l’agréable surprise de constater que sous ses airs réservés, Mai est un petit feu d’artifice. Les deux filles se lient rapidement d’amitié et leur rire résonne (fort!) dans les corridors de l’agence.

Deux mauvaises nouvelles pour le prix d'une

Une tragédie qu'on n'a pas vu venir

En 2013, Mai apprend qu’elle souffre d’une leucémie myéloïde aiguë, alors qu’elle est enceinte de son deuxième enfant. Son monde s’écroule. En quelques jours à peine, elle doit mettre un terme à sa grossesse et commencer un traitement agressif de chimiothérapie.

Après une rémission de dix mois plus tard, la leucémie est de retour. Et cette fois, seule une greffe de cellules souches peut sauver Mai. Ni Mai et Christiane n’avaient jamais entendu parler de ce traitement. Pire encore, elles apprennent qu’à cause de ses origines vietnamiennes, Mai n’aura que très peu de chances de trouver un donneur compatible. Partout dans le monde, les registres de donneurs présentent un manque criant de donneurs non blancs.

La générosité d'une industrie

Toute-puissante publicité

Rien de mieux que travailler en publicité pour propager une histoire. Christiane jette les bases d’une campagne sur les médias sociaux, et fait appel à ses collègues pour produire des panneaux d’affichage, un site web complet et des publicités radio. Elle attire l’attention de La Presse, qui consacre sa couverture à l’histoire de Mai. Cet article donne le coup d’envoi à un tourbillon médiatique.

Mai devient le visage de la sous-représentation ethnique des registres du monde entier. Alors qu’Héma-Québec enregistre en moyenne 3 000 nouveaux donneurs par année, plus de 20 000 personnes s’inscrivent en 2014. Mai reçoit enfin une greffe de cellules souches de sang de cordon ombilical le 9 octobre 2014, et s’engage sur le chemin ardu de la rémission.

Deux amies gonflées à bloc

Redonner au suivant

Mai prenant du mieux tous les jours, elle et Christiane se disent que des histoires comme celle-ci ne devraient plus faire les manchettes. C’est impensable pour elles de ne rien faire alors que des centaines de patients d’origines ethniques diverses se font dire qu’ils ne trouveront pas de donneur. C’est ainsi que l’idée de Swab The World prend forme.

La Fondation Swab The World est lancée en octobre 2018 pour s’attaquer à la sous-représentation des communautés non-blanches dans les registres de donneurs à travers le monde.

Une terrible histoire de cancer s’est transformée en un projet concret qui sauve des vies grâce à la volonté de fer de deux amies. Leur expérience de publicitaires s’est avérée un tremplin pour leur aventure et, pour une fois, le “produit” qu’elles font connaître mérite tous les efforts investis.

NOTRE CONSEIL