fr

Rosalie Lirette-Gilbert

Leukemia
Leukemia
Leukemia
Leukemia
Leukemia
Leukemia
Leukemia
Leukemia
Leukemia

Survivor

Birthday
Jan 21, 1996
Ethnicity Why does it matter ? ?
FIRST NATIONS
Country
Canada
Status
Survivor
Diagnosis date
Jun 25, 2015
Transplant date
Nov 16, 2016
Illness
Leukemia
Their Story

My Story

Mon Histoire à commencé à mes 19 ans, en Mai 2015, où je suis partie travailler dans une Pourvoirie. Les premiers jours, tout allait bien. Mais c'est en quelques temps seulement que tout à changé. Je me suis levé un matin, très essouflée et étourdie. Mais le travail que j'effectuais là bas était assez intense, alors je n'en faisait pas de cas. Les jours passent et je remarque que j'ai perdu énormément de poids, j'étais épuisé, je ne mangeais plus, j'étais incapable de parler et des bleus indolores apparraissaient sur mes mains. J'ai donc décidé d'écouter ma voix intérieure et d'aller à l'Hôpital. 1ère visite, Amygdalite. 2ième visite, Streptocoque. 3ième visite, ils me passent des tests, et efin, ils remarquent quelque chose d'anormal. Alarmés, ils me transfèrent en Ambulance dans un Hôpital spécialisé. Une panoplie de tests sont effectués sur moi pour écarter la possibilitée du Cancer. Mais malheureusement, je n'ai pas eu cette chance. Juin 2015, après 3 visites dans 3 Hôpitaux différents, le diagnostique est tombé. Leucémie Myéloïde Aiguë. Je suis tombé soudainement dans l'inconnu, dans la peur, voyant ma Famille tombée avec moi. Je suis transférée dans une chambre Neutropénique car mon système est à plat. Je rencontre le Médecin Spécialiste. Il me parle des procédures, des chimios, et puisque cette maladie est très tenace, il me parle de faire une Greffe de Moelle Osseuse obligatoirement, pour être sur que le Cancer ne revienne pas. Essayant de me rassurer, il me dit : ''Il y a 22 millions de donneurs dans la Banque, on va trouver. Par contre, si tu as des origines Autochtones, là, ce serait inquiétant.'' Je regarde ma Soeur et mon Père, et on lui annonce que je suis métisse Wendat. Un Peuple des Premieres Nations. Inquiet, le Médecin nous dit qu'ils vont chercher le plus rapidement possible parmis les donneurs de la Banque. Après mes chimios, le Cancer est partit. Mais mauvaise nouvelle, ils n'ont trouvé aucun donneur compatible avec moi. C'est alors que ma Soeur lance un appel urgent sur les réseaux sociaux, disant aux Premieres Nation d'aller s'inscrire au Registre des donneurs de Cellules Souches. Cet appel, en quelques jours seulement, s'est rendu aux Médias et grâce à ça, en 1 semaine, plus de 1000 personnes des Premières Nations se sont iscrit au registre. Les Premières Nations représentaient seulement 0.3% de la banque de donneurs. Mais tout n'était pas sans espoir. Les Médecins nous parlent donc de faire une Greffe de Sang de Cordon. Qui elle, a seulement besoin de 60% de compatibilitée avec le malade. Ils cherchent, et la plus belle nouvelle du monde arrive. Ils ont trouvé un Sang de Cordon compatible à 60% avec moi. Je sentais que j'étais sauvé, et ce fut le cas, car 5 ans plus tard, grâce à cette Maman qui a simplement dit ''Oui'' pour faire don de son Sang de Cordon, je suis toujours là, près de ma famille. Je ne pourrai jamais assez dire merci à tout le personnel de l'Hôpital qui m'ont sauvé la vie, et à cette Maman, qui m'a fait revivre. Je vous serai éternellement reconnaissante.

Back Back Back
HELP SOMEONE LIKE Rosalie Lirette-Gilbert

Rosalie
Lirette-Gilbert
More stories MORE PATIENTS
More stories MORE PATIENTS
More stories MORE PATIENTS
More stories MORE PATIENTS
More stories MORE PATIENTS